Le coronavirus comme accélérateur de l’histoire

On savait le système néolibéral à bout de souffle, c’est fait, son dernier soupir est sorti hier soir de la bouche de son porte parole.

On savait le système hospitalier au bord de l’explosion, c’est fait, pour assurer sa mission, on va devoir recoller les morceaux

On savait notre système scolaire à repenser intégralement, c’est fait, l’école est finie.

On savait que ça ne pouvait globalement pas durer, c’est fait, le système est arrêté : les avions sont au sol, les entreprises au tapis.

On savait que la bulle spéculative allait éclater, c’est fait, jeudi 12 mars , la bourse de Paris a enregistré sa plus forte chute des cours.

On savait qu’il fallait changer, maintenant c’est fait, ça a changé.

On savait qu’on était mortel, c’est fait, on réalise que ce n’est qu’ une question de date.

On savait qu’il fallait profiter de chaque moment de la vie, si ça n’est pas encore fait, Covid 19 nous rappelle qu’il y a urgence.

On savait qu’il allait falloir être créatifs, pour que l’humanité ait un avenir,

Profitons de ce grand chambardement, pour construire, en toute hâte, un monde vraiment nouveau pour nos enfants et petits enfants.


Patrice Marcadé