La souffrance au travail maux à mots

Mots à maux

Les mots, qui blessent, les mots qui inquiètent, qui humilient, qui dévalorisent, qui cassent, qui tuent parfois…
Les mots tus, ceux qui ne sont jamais prononcés, qui reconnaissent, qui félicitent, qui remercient, qui rassurent.. et dont l’absence ronge, déstabilise.
Les maux qui apparaissent, qui disparaissent, qui se « chronicisent », les forces qui manquent, les articulations qui se bloquent, la peau qui rougit, les larmes qui coulent, le sommeil qui fuit, la gorge qui se serre, le silence qui s’installe…

Maux à mots

Je mets des mots sur ce que je sens, j’identifie, je désigne, je décris, j’en parle, je partage, je comprends, je prends de la distance, je cherche des solutions, je rencontre des personnes ressources, je communique, je me délivre.
J’analyse les différentes dimensions de mon problème, je regarde mon environnement, j’évalue l’organisation du travail, je me déculpabilise.
Je me connais mieux, je fais le point, je cerne mieux mes envies, je fais des projets, je revis.

Patrice Marcadé